JO 2018: RETOUR SUR UNE CÉRÉMONIE HISTORIQUE

Ce vendredi 9 février a eu lieu la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques. Cette année, c’est la ville de Pyeongchang en Corée du Sud qui accueille cet événement planétaire. Les coréens ont mis en scène une cérémonie aussi époustouflante que touchante. De quoi commencer les jeux en bonne et due forme. 

7792194309_la-ceremonie-a-debute-avec-un-feu-d-artifice.jpg
Image de la cérémonie d’ouverture – ©RTL

Il était une fois la Corée. Un thème historique pour une cérémonie pleine d’émotions. Dès l’ouverture, les organisateurs des jeux transportent les spectateurs dans une histoire récitée tel un conte de fées. Chaque tableau présenté remémore les évènements ayant marqué le pays, que ce soit à travers les musiques,  les décors et les costumes. Des siècles de vécu présentés à travers divers styles musicaux traditionnels comme actuels. Des chants datant de 600 ans rappels la culture originelle et l’héritage d’une nation évoluée. Cependant, la K-Pop (style musical extrêmement célèbre dans le pays) n’échappe pas à cette cérémonie afin de lier le passé avec le présent.

LES JEUX DE TOUS LES RECORDS

La Corée ne veut jamais faire comme les autres. Et pour ces jeux, ils l’ont encore prouvé. En effet, avec l’entrée de 6 nouveaux pays (Équateur, Érythrée, Kosovo, Malaisie, Nigéria et Singapour) dans la compétition, ces jeux sont les premiers a accueillir autant de pays. 92 nations se battront pour leurs couleurs.

Avec une avancée, PyeongChang distribuera 102 médailles d’or, un nombre record pour cette nouvelle édition. De plus, cette compétition est la deuxième plus chère dans l’histoire des Jeux olympiques, les premiers étaient ceux de Sotchi en 2014. Par conséquent, afin de marquer l’histoire les coréens ont décidé de défiler sous le même drapeau lors de la cérémonie.

Un moment historique suivi par le défilé des russes, qui, rappelons le, ne devaient pas participer à ces jeux pour causes de nombreux cas de dopages. Cependant, après de longues négociations, les athlètes Russes ont été 169 à se présenter sous le drapeau officiel des jeux. Une démonstration de fair-play inoubliable de la part du comité Olympique.

DES JEUX POUR LES TRICOLORES

860_imgbbb_4294.jpg
Équipe de France devant leurs sponsor – ©FranceBleu

Personne ne peut mettre de côté les athlètes français. Lors de la cérémonie, seulement 48 sportifs sur les 107 ont défilé. Les autres, en raison des premières sélections, se concentraient sur leurs préparations au lieu de faire la fête.

En effet, depuis le début des jeux, Perrine Laffont a terminé première à la manche de qualification de l’épreuve de ski de bosse. Agée de 19 ans seulement, cette derrière est l’espoir féminin français pour le ski acrobatique. Un démarrage sur les chapeaux de roue qui peut mener les Français à la victoire.

En ski de bosses, le Megevan Anthony Benna se qualifie pour la prochaine manche en finissant dans le top 10. En revanche, les premières épreuves de patinage de vitesse n’ont pas été bénéfique pour la France puisque c’est la Suède qui a remporté la médaille d’or.

Un début presque prometteur, il ne reste plus qu’à attendre la suite !

 

Publicités