LES UBER AIR POUR 2020 ?

C’est lors de sa seconde conférence Elevate à Los Angeles en mai 2018, que Uber a dévoilé six designs d’héliports pour ses futurs « UberAir »

Uber a prévu de lancer un système de covoiturage aero-citadin pour 2023. Le service permettra aux utilisateurs de commander un vol directement depuis l’application. La société a retenu 6 candidatures innovantes et futuristes.

Pickard Chilton and ARUP

Screen_Shot_2018-05-10_at_18.06.26
© Pickard Chilton / ARUP

Le skyport permettrait à 1000 véhicules d’attérir et à 1000 autres de décoller en une heure sur la base de 5 passagers par vol. La “Sky Tower” dispose d’un système modulaire qui s’agrandit verticalement et horizontalement en fonction des conditions urbaines aux alentours.

BOKA Powell

Screen_Shot_2018-05-10_at_18.06.37
© BOKA POWELL

La structure est construite pour prendre en compte la direction du vent tout en permettant une rotation rapide entre les véhicules grâce à ses 12 héliports. Des micro-turbines sont intégrées à la façade qui possède des murs dotés d’une végétation “vivante”. Enfin, des pare-soleil en PV-plaqué complètent le design extérieur.

Humphreys & Partners’ Skyport

Screen_Shot_2018-05-10_at_18.06.17
© HUMPHREYS & PARTNERS

Une “architecture vivante” destinée à la zone ouest du centre-ville de Los Angeles. Des bactéries productrices de calcaire sont mélangées au béton pour former du “bio-béton”. Celui-ci est capable d’auto-réparer les fissures et dommages, une fois activé avec de l’eau. Son design s’inspire d’un parking surélevé où les voitures ont été remplacées par des taxis volants.

Gannett Fleming

Screen_Shot_2018-05-10_at_18.06.45
© GANNETT FLEMING

L’idée est de s’intégrer aux parkings déjà existants tout en proposant un hub de transport évolutif, capable de répondre aux réglementations urbaines et de transport. L’héliport est conçu pour avoir une grande durabilité grâce à des panneaux solaires, du béton transparent et des sites de recharges.

Beck Group

Screen_Shot_2018-05-10_at_18.06.57
© BECK GROUP

En forme de ruche, il fait passer les taxis volants pour des abeilles. Sa structure flexible peut gérer 150 décollages et atterrissages par heure pour un maximum de 1000 voyages par heure.

Corgan

Screen_Shot_2018-05-10_at_18.06.51
© CORGAN

Les architectes de Corgan ont opté pour un seul module parfait pour les sites ouverts comme les toits de garages ou de gratte-ciels. Un système d’empilement permet de connecter la station aux matériaux urbains. Les toits proposent des ponts reliés entre eux qui offrent un meilleur flux des passagers.

UberAIR envisage de s’associer avec trois “villes de lancement” pour tester la viabilité du projet. Pour l’instant, Dallas et Los Angeles ont déjà accepté l’offre alors que la compagnie est toujours à la recherche d’un troisième partenaire international prêt à accueillir les vols UberAIR en 2023. 

Selon IndianWeb2, il se pourrait que ce troisième partenaire soit indien !

Plus récemment, Uber a présenté deux prototypes UberAir qui serviront d’essai en 2020. Un en taille réelle et l’autre en miniature. Futuristes et électriques, ils pourront accueillir jusqu’à 4 personnes. Pour le tarif, il faudra compter 3.58 dollars pour 1.6 km au lancement et environ 1.25 dollars le kilomètre sur le long terme.

180509-uber-air-taxi-mn-1215_e46fae4edc5bb87db936115d1e529bd2.fit-760w
Prototype miniature d’un Uber Air © NBC News / Uber

La firme prévoit de les lancer pour 2020 et de les rendre autonome d’ici 5 à 10 ans. Selon Uber, ces taxis volant coûteraient le prix d’un hélicoptère. En effet, ce n’est pas gratuit…

Source : Archdaily Architecture Crée /  Daily Mail

Publicités
Tag(s) associé(s):