HYGIÈNE : NOUS SENTONS CE QUE NOUS MANGEONS !

Avez-vous déjà remarqué que vous ne sentez pas bon malgré une bonne douche, du déodorant et du parfum ? Cela vous indispose ? Pire encore, tout le monde vous fuit ? Mais d’où vient cette odeur ? Ne paniquez pas ! La réponse se trouve dans votre dans votre assiette !

QUELLE EST LA CAUSE DE CES ODEURS CORPORELLES ?

Lorsque que le corps chauffe, les glandes présentes sur la peau produisent de la transpiration qui sert à le refroidir. Au même moment, des bactéries se nourrissent des protéines contenues dans cette sueur et relâchent des acides qui, vous l’avez deviné, ne sentent pas bon.

Eh oui, la sueur ne sent pas mauvais, car elle n’est composée que d’eau et de sel. Ce sont les glandes de transpirations appelées apocrines que l’on retrouve au niveau des aisselles par exemple, qui relâchent une sueur pleine de protéines.

Le secret pour lutter contre les odeurs corporelles se trouve dans notre alimentation.

ALORS, QUE FAUT-IL MANGER ?

Pour lutter contre ce phénomène, il faut armer votre corps de nutriments. Ces derniers vous seront d’une grande aide dans votre combat.

bowl of sliced broccoli

© Buenosia Carol / Pexels.com

  • Optez pour des légumes verts contenant des niveaux élevés de chlorophylle (épinards, chou frisé, etc.). La chlorophylle est capable de neutraliser les composés à l’origine des odeurs dans l’organisme. Il faut passer au vert !
  • Les fibres contenus dans les pois, les lentilles ou les haricots vous aideront à éliminer plus facilement les composés malodorants présents dans vos aliments.
slice lemon fruit on glass

© rawpixel.com / Pexels.com

  • Ne négligez pas le pouvoir des agrumes. Les oranges, les citrons ou encore le pamplemousse aident le passage de l’eau dans l’organisme, ce qui minimise les toxines. Si c’est trop dur pour vous, un jus d’orange frais le matin est un bon début.
  • On se moque souvent de ceux qui boivent des tisanes, mais le thé au jasmin floral peut fortement vous aider à sentir plus frais.

QU’EST-CE QU’IL FAUT EVITER ?

C’est bien beau d’ajouter des aliments à votre menu, mais il faut « malheureusement » faire des compromis.

barbecue beef bratwurst charcoal

© Pixabay / Pexels.com

  • Désolé, les amoureux du café, mais il faudra arrêter d’en boire. En nous faisant transpirer deux fois plus, le café fournit plus de nourriture aux bactéries. Essayez de remplacer vos tasses de café par du thé.
  • La viande rouge aussi est à supprimer petit à petit. Le corps humain met plus de temps à la digérer ce qui cause une augmentation des toxines responsables de notre mauvaise odeur corporelle.
  • Afficionados des apéros, sachez que l’alcool ressort par les pores de la peau tandis que le corps essaye de l’éliminer. Consommez avec modération afin d’éviter les odeurs désagréables.
four assorted spices on wooden spoons

© Marta Branco / Pexels.com

  • Le cumin est lui aussi à proscrire petit à petit de votre régime alimentaire. En effet, cet ingrédient pourtant savoureux s’installe dans les pores et favorise les mauvaises odeurs. Il est dit aussi que les femmes enceintes qui en consomme beaucoup peuvent affecter l’odeur corporelle d’un nouveau-né.
  • Bon, vous l’avez compris, ce sont les aliments forts qui sont souvent à l’origine d’une mauvaise odeur corporelle. Les oignons, l’ail ou encore les anchois doivent être bien évidemment sur la liste.

Regardez ce que vous mangez, la réponse à vos interrogations est là, dans votre assiette.

Source : Livestrong / Medical Daily / Oxford Journal / The Conversation /

Publicités